Santé

  • Informations pratiques
    • Accueil > Informations pratiques > Liens utiles

      Europe

      EuroNGOs lance un site Web

      Mises en place en avril 1996, les Organisations non gouvernementales (ONG) européennes pour la santé et les droits en matière de sexualité et de reproduction, la population et le développement ("EuroNGOs") cherchent à traduire les promesses de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD) en des programmes coopératifs internationaux dans le domaine de la santé de la reproduction dans les pays à faible revenu. Ainsi, EuroNGOs rassemble en Europe des organisations qui s’attachent à défendre le programme d’action de la CIPD et lance son site Web sur lequel de nombreuses informations sont disponibles. Lire

    • Accueil > Informations pratiques > Liens utiles

      UNIFEM : faire avancer la condition de la femme pour faire avancer l’humanité

      L’UNIFEM est le Fonds de développement des Nations Unies pour la femme. Il fournit une aide financière et technique à des stratégies et des programmes novateurs destinés à favoriser l’autonomisation des femmes et l’équité entre les sexes. La promotion des droits de la femme étant au cœur de tous ses efforts, l’UNIFEM concentre ses activités sur quatre domaines stratégiques : réduire la pauvreté féminisée, mettre fin à la violence contre les femmes, limiter la propagation du VIH/sida parmi les femmes et les filles et réaliser l’égalité des sexes dans des régimes démocratiques en temps de paix comme en temps de guerre. Lire

    • Accueil > Informations pratiques > Liens utiles

      OMS : indicateurs de la santé reproductive

      Sur son site Web, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) propose un espace dédié aux indicateurs de la santé reproductive. Les indicateurs sont donnés pays par pays et par région. A Genève, en 2000, un ensemble de 17 indicateurs de la santé reproductive a ainsi été adopté, permettant une recherche standardisée sur la question, des comparaisons et la diffusion internationale des résultats. Lire

    • Accueil > Informations pratiques > Liens utiles

      Statistiques du "Population Reference Bureau"

      Le Population Reference Bureau, sis à Washington aux Etats-Unis d’Amérique, met à disposition de ses lecteurs une grande quantité d’informations, notamment des statistiques, sur des sujets variés, comme la santé et l’environnement, mais aussi sur les questions de population en général et de genre en particulier. Lire

    • Accueil > Informations pratiques > Appels en cours

      OHCHR : appel à contributions pour le rapport sur la mortalité et morbidité maternelle

      Le Haut commissariat aux droits humains de l’ONU (OHCHR) invite tous les partenaires concernés à soumettre avant le 1er décembre 2009 leurs points de vue et informations pertinentes en vue de la préparation du rapport sur la résolution 11/8 du Conseil des Droits humains sur la « Mortalité et morbidité maternelle ». Lire

    • Accueil > Informations pratiques > Sessions de formation

      Genre et droits reproductifs et sexuels

      Du 30 novembre au 12 décembre 2009, le Centre International d’Etudes et de formation CIEF-Genre, organise à Bruxelles en Belgique une formation sur le genre et les Droits reproductifs et sexuels. Son objet est d’analyser pourquoi cette approche est absente des politiques de santé ou des politiques sociales, et quels enjeux elle recouvre. Lire

  • Actualités et événements
    • Accueil > Actualités et événements > Quoi de neuf ?

      Burkina Faso : un atelier parlementaire consacré aux fistules

      Du 8 au 9 février 2010, Ouagadougou a été l’hôte d’un atelier de sensibilisation à la lutte contre les fistules vésico-vaginales à destination de parlementaires. A cette occasion, 120 femmes venues des 45 provinces du pays ainsi que des délégations du Bénin, du Mali et du Sénégal ont été conviés. Une initiative qui a permis aux participants de débattre autour des stratégies à adopter en matière de prévention et de prise en charge des victimes . Lire

    • Accueil > Actualités et événements > Quoi de neuf ?

      Niger : éduquer contre le Sida

      A l’initiative du Réseau National des adolescents et jeunes en population et développement, et soutenu par le gouvernement nigérien, près de 500 lycéens ont participé le 17 novembre 2009 à Niamey à un concours visant à intégrer les préoccupations liées au VIH/Sida et à la santé reproductive dans le système éducatif. Les sujets portaient sur au choix : quelle sorte de soutien moral apporter à un ami qui apprend qu’il-elle est séropositif-ve, ou quel conseil donner à quelqu’un qui ne pratique pas l’espacement des naissances. Lire

    • Accueil > Actualités et événements > Quoi de neuf ?

      Sénégal : les fistules, un problème de santé publique

      Dans le cadre d’une campagne d’élimination des fistules à l’initiative de Fonds mondial des Nations Unies pour la population (Fnuap) et d’un voyage d’études organisé du 2 au 8 novembre 2009 dans les régions de Tambacounda, Kolda et Sédhiou au Sénégal, en partenariat avec la Direction de la Santé de la reproduction du ministère de la Santé, du Service urologie de l’hôpital général de Grand Yoff, de la Clinique obstétricale de l’hôpital Le Dantec, des femmes souffrant de fistule obstétricale ont témoigné des marginalisation et stigmatisation sociale dont elles font l’objet. Répudiées par leurs familles, plus ou moins privées de vie sexuelle et de possibilité de procréation, ces femmes révèlent un problème de santé publique puisque selon une étude de l’Unicef datant de 1996, on estime à 80000 le nombre de cas par an et à 1 million le nombre de femmes concernées dans le monde. A Tambacounda, le taux de mortalité maternelle est estimé à 785 décès pour 100000 naissances vivantes. Au-delà de ce taux, le plus élevé au Sénégal, le problème reste la difficulté d’accès aux services de planification familiale, au non respect des consultations prénatales et aux pratique de mutilations génitales et de mariages précoces. Lire

    • Accueil > Actualités et événements > Quoi de neuf ?

      Guinée : le corps des femmes au cœur de l’actualité

      Alors que le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, nommait le 16 octobre 2009 une commission d’enquête sur les massacres et les viols du 28 septembre en Guinée, « afin de déterminer la responsabilité des personnes impliquées », des ministres de la Santé, des responsables gouvernementaux, dont celui de la Guinée, des représentants des Nations Unies et des organisations non gouvernementales du monde entier se réunissaient à Addis Abeba le 27 octobre pour inciter les gouvernements à faire de la planification familiale une priorité. Entre viols et planification familiale, la Guinée se trouve confrontée à la place qu’elle accorde au corps des femmes. Lire

    • Accueil > Actualités et événements > Quoi de neuf ?

      Sénégal : l’égalité passe par les hommes

      Le 20 octobre 2009, lors d’une consultation régionale portant sur l’engagement des hommes et des adolescents pour contribuer efficacement dans la lutte contre le VIH/Sida et la promotion de l’égalité et l’équité de genre, la ministre de la Famille sénégalaise, Mme Ndèye Khady Diop, a déclaré que les actions menées en direction de la promotion de l’égalité et de l’équité de genre restaient insuffisantes. A ce titre, elle invite la population, et en particulier les hommes, à plus de mobilisation dans la perspective des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Lire

    • Accueil > Actualités et événements > Quoi de neuf ?

      Planning familial : 200 millions de femmes exclues

      Lors d’un forum du Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP) et du gouvernement allemand sur la santé sexuelle et de reproduction et sur le développement, organisé à Berlin le 2 septembre 2009, la directrice du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et la directrice du FNUAP ont pris parti pour plus de politiques de prise en charge du planning familial. Lire

    • Accueil > Actualités et événements > Quoi de neuf ?

      Niger : quand migration rime avec sexe, le VIH s’envole

      La région de Diffa dans l’Est du Niger voit converger aussi bien des éleveurs de bétail que des hommes d’affaires de 9 pays frontaliers. Ce qui crée un marché potentiel du sexe. Les prostituées affluent alors dans cette zone de passage, ce qui a pour conséquence directe d’augmenter le taux de prévalence du sida estimé à 1,7%, le plus haut du pays, selon une étude gouvernementale de 2006. Le taux réel, encore plus élevé selon le directeur d’un centre de santé à Bosso, dernier poste frontière du Niger avant le Tchad, n’influe pourtant pas sur le nombre de centres de dépistage du sida, insuffisant selon le gouvernement (huit pour moins d’un demi-million de personnes réparties dans 450 villages). Lire

    • Accueil > Actualités et événements > Quoi de neuf ?

      Planning familial : un long chemin

      Le 2 septembre 2009, la directrice du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Mme Helen Clark, a défendu le droit des femmes au planning familial à Berlin, dans le cadre d’un forum du Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP) et du gouvernement allemand sur la santé sexuelle et de reproduction et sur le développement,. Partant du constat que plus de 200 millions de femmes dans le monde ne peuvent pas choisir le moment d’avoir des enfants et ne bénéficient pas d’un soutien médical adéquat, elle a déclaré que cela réduisait d’autant leurs chances de finir leurs études, de trouver un emploi rémunéré et de sortir de la pauvreté. Lire

    • Accueil > Actualités et événements > Quoi de neuf ?

      Le projet de loi rwandais sur la santé reproductive contesté

      Début juillet 2009, Human Rights Watch demandait au Parlement rwandais de retirer les dispositions contenues dans son projet de loi sur la santé reproductive visant à rendre obligatoire les tests de dépistage du VIH et la stérilisation de personnes ayant des déficiences mentales. Lire

    • Accueil > Actualités et événements > Quoi de neuf ?

      Mortalité et morbidité maternelles : une question de droits humains

      Le 17 juin 2009, lors de sa 11e session, le Conseil des droits humains des Nations Unies a adopté une résolution par laquelle il reconnaît la mortalité et la morbidité maternelles comme des atteintes graves aux droits humains. Plus de 70 Etats se sont ainsi engagés à accroître leurs efforts au niveau national et international pour protéger la vie des femmes et des filles dans le monde. Lire

    • Accueil > Actualités et événements > Quoi de neuf ?

      Réduction des MGF en Egypte

      L’enquête démographique et de santé (EDHS) 2008, menée par le ministère de la Santé egyptien, montre une diminution marquée du taux de mutilation génitale féminine (MGF) chez les jeunes femmes. Son précédent rapport de 2005 estimait que 96% des femmes mariées avaient été excisées alors qu’elles sont aujourd’hui 90%, parmi lesquelles les jeunes femmes âgées de 15 à 19 ans dont le taux d’excision est estimé à 81%. Ce dernier indicateur peut s’expliquer par les taux d’éducation : 87% des femmes ayant reçu une éducation secondaire ont subi une MGF, contre 98% chez celles qui n’ont jamais été à l’école. Lire

    • Accueil > Actualités et événements > Quoi de neuf ?

      Niger : non aux mutilations génitales féminines

      Le 14 avril 2009, dix villages dans la région de Tillabery, à l’ouest du Niger, ont publiquement promis de mettre fin à la pratique des mutilations génitales féminines (MGF). Le représentant de l’UNICEF au Niger a exprimé son soutien à cette déclaration publique, en rappelant que les "[MGF] sont considérées par les autorités nigériennes comme une grave violation des droits des femmes et des jeunes filles ... [pouvant avoir] un impact négatif sur la santé de la reproduction et leur capacité d’aller à l’école." Lire

    • Accueil > Actualités et événements > Quoi de neuf ?

      Mali : visiter les femmes enceintes

      La mortalité maternelle est très importante au Mali. Aussi depuis 2006, et avec le soutien de l’Unicef, les responsables des centres de santé ont décidé d’aller à la rencontre des femmes enceintes dans les villages, dans l’incapacité de se déplacer compte-tenu des transports mis à leur disposition. Les résultats sont probants. Lire

    • Accueil > Actualités et événements > Quoi de neuf ?

      Tchad

      Sida : une gratuité à deux vitesses ?

      Selon le Conseil national de lutte contre le sida (CNLS), suite à l’instauration de la gratuité de la prise en charge du VIH par le Tchad fin 2007, le nombre de personnes recevant des antirétroviraux (ARV) est passé de 7300 à 16700 sur 55 000 personnes en attente de traitement. Selon le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), en 2008, 11000 femmes ont bénéficié des services de prévention de la transmission du virus de la mère à l’enfant (PTME) lors de consultations prénatales, soit deux fois plus qu’en 2006. Cette hausse sans surprise entraîne néanmoins des difficultés d’approvisionnement alors qu’en même temps, l’Etat diminue sa participation à l’achat des ARV. Lire

    • Accueil > Actualités et événements > Quoi de neuf ?

      Sans redevabilité, pas d’OMD

      Début mars 2009, l’UNIFEM présentait la version française de son rapport sur le progrès des femmes à travers le monde 2008/2009. Intitulé « Qui est responsable envers les femmes ? », il interroge la mise en œuvre des engagements pris par les Etats en matière d’égalité de genre. Sous le terme « redevabilité », l’étude montre qu’à mi-parcours, les résultats des engagements pris dans le cadre des objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) sont mitigés, faute de politique volontariste sur le genre. Lire

    1 | 2

25 avril 2014
retour haut
Ce site utilise PHP, MySQL et est réalisé avec http://www.spip.net/ logo spip logiciel sous licence GNU/GPL - Réalisation du site web - Contact - Plan du site creative commons- Site optimisé pour Mozilla Firefox firefox