Accueil > Actualités et événements > Quoi de neuf ? > Arménie : les autoroutes de la traite

Arménie : les autoroutes de la traite

1er/08/2008 - Joelle Palmieri

Les femmes et jeunes filles d’Arménie sont majoritairement devenues victimes de la traite en direction des Émirats arabes unis et la Turquie. Cette situation est révélée par le rapport annuel du Département d’État américain, intitulé « La traite des êtres humains – 2008 ». Ce rapport affirme que les citoyens arméniens des deux sexes sont également victimes du système de travail clandestin en Turquie et en Russie.

Selon les informations fournies par le Bureau du Procureur en 2007, 29 cas de trafic étaient enregistrés en Arménie : 17 dans les régions et 12 à Erevan, la capitale. Mais les agences d’enquête en ont compté 35, dont 33 au Département des enquêtes du Bureau du Procureur général et deux en région dans les Départements d’enquête de la police. Sur 18 des 33 accusés envoyés devant les tribunaux pénaux, l’arrestation a été choisie comme punition préventive. Selon les cas examinés, 143 personnes ont été victimes d’exploitation sexuelle, 77 d’entre eux en Arménie, 66 à l’étranger, en particulier en Turquie et dans les Émirats arabes unis. La Russie et la Géorgie sont le plus souvent utilisées pour leur transfert à l’étranger.

Source (en anglais) : http://www.state.gov/g/tip/rls/tiprpt/2008/

16 avril 2014
retour haut
Ce site utilise PHP, MySQL et est réalisé avec http://www.spip.net/ logo spip logiciel sous licence GNU/GPL - Réalisation du site web - Contact - Plan du site creative commons- Site optimisé pour Mozilla Firefox firefox